Type d'animations : Cinéma

Novembre, le mois du film documentaire


Du Jeudi 01 Novembre 2018 à 10h00 au Vendredi 30 Novembre 2018 à 19h00

“ Soi d’aqui, ma langue, ma mémoire ”

Exposition : Cultura Viva

Le CIRDÒC s’est associé au Centre français du Patrimoine culturel immatériel, pour célébrer le patrimoine vivant. Carnavals, fêtes totémiques occitanes et catalanes qui font la richesse du territoire régional n’auront plus de secret pour vous.

> Du mardi 6 au vendredi 30 novembre

Projections

Lenga d’amor de Patrick Lavaud, en partenariat avec le Cercle occitan.

A partir de ses souvenirs d'enfant dans la ferme familiale dans le nord du Périgord, Patrick Lavaud nous convie à une découverte sensible de la langue et de la culture occitanes d'hier et d'aujourd'hui. Au fil de ses rencontres avec des personnages touchants et chaleureux, il nous transmet son amour de la langue occitane. La projection est suivie d’une causerie de Michel Lafon autour du livre Qui a volé mon patois. Ce livre choc nous entraîne sur les chemins de l’école dans ses rapports tumultueux et parfois violents avec la langue occitane.

> Le vendredi 9 novembre à 17h

Ce qui nous lie de Hélène Morsly, en partenariat avec le Cercle occitan, en présence de la réalisatrice.

« Les animaux totémiques disent le bonheur d'être nombre, de faire lien, communauté, la transmission et la beauté du légendaire, les âges de la vie ponctués par la permanence et l'exubérance des bêtes et des fêtes, le rapport entre bien et mal, païen et religieux… La projection est suivie d’une conférence de Claude Alranq, auteur et conteur, sur les animaux totémiques en Occitanie.

> Le vendredi 23 novembre à 18h

Autour de Michel Cans

En présence de la réalisatrice Hélène Morsly, soirée animée par l’association Quais des Docs.

A la demande du Cirdòc Médiateca occitana et de Languedoc-Roussillon Cinéma, Hélène Morsly a mené un travail en résidence au lycée Jean-Moulin de Pézenas, en 2015, autour des archives filmiques de Michel Cans réalisées dans les années 50 dans les villages de l'ouest héraultais.

> Le vendredi 30 novembre à 18h

Mois du Film Documentaire


le Vendredi 16 Novembre 2018 De 18h00 à 19h30

Comment porter un témoignage, revisiter l'histoire avec un regard contemporain sur une mémoire individuelle et intime qui rejoint le collectif et l'universel ?

Un partenariat avec Languedoc-Roussillon Cinéma et la participation de Karim Ghiyati, son directeur.

Projections

Bolero Paprika 

de Marc Ménager (21', Xbo films, 2017)

Dans la France des années 50, Diego, un fils de républicains espagnols en exil, assiste à une rafle de police qui vise sa mère et son grand-père parmi les derniers opposants au régime franquiste.

 

Combattants de la liberté

de José Alcala (52', ADR Productions, 2014)

 « A 17 ans je ne pensais pas à la mort, je pensais qu’il fallait vaincre le franquisme c’est tout, personne ne pense à sa mort à 17 ans. C’est avec ces mots que mon père commence à me raconter son histoire. A 80 ans passés, au crépuscule de sa vie, il me livre enfin son passé de guérillero.
Cette épopée terrible et magnifique d’un simple combattant, me donne le désir d’entrouvrir les portes de la grande histoire, celle de la guerre d’Espagne et de la résistance antifranquiste. »

Projection - Les villages de l'Hérault dans les années 1950


Du Vendredi 02 Novembre 2018 à 14h00 au Vendredi 30 Novembre 2018 à 19h00

Sélection issue de vidéos du fonds Michel Cans.

Michel Cans est un journaliste reporter d’images languedocien né au début des années 1920. Dans les années 1950 et 1960, il parcourt les communes de l'ouest de l'Hérault pour en filmer les habitants (Agde, Béziers, Théran-les-Béziers, Villeneuve-les-Béziers, Pézénas, Puisserguier, Montagnac…).
Collections CIRDOC-Mediatèca occitana.

Projection en continu.

 

Projection du film "Une histoire occitane" réalisé par Jean-Pierre Vedel


le Vendredi 16 Novembre 2018 De 19h00 à 22h00

Dans le cadre du mois du film documentaire.

“Soi d’aqui, ma langue, ma mémoire”. L’occitan, une langue millénaire qui occupe une place particulière dans le paysage régional, qui se transmet aux générations futures avec un regard neuf, sans négliger ses  racines.

Trois générations de chanteurs, trois époques, trois publics. La chanson occitane est devenue citoyenne, elle s’est ouverte sur le monde. C’est l’histoire de cette chanson que raconte le film.

Projection suivie d’un échange avec Laurent Cavalié, musicien collecteur. Places limitées.